Football Q and A with SST Laval owner Antoine Hamelin

J’aimerais savoir si il est toujours possible pour un athlète de 21 ans de prendre de la vitesse et comment?


R: Oui, il est possible de prendre de la vitesse pour un athlète de 21 ans ou plus. Je travaille en fait présentement avec des athlètes universitaires qui sont invités au combine de la LCF au mois de mars. Ces athlètes ont entre 24 et 25 ans et nous constatons des améliorations de leur vitesse à chaque fin de cycle d’entrainement, qu’ils soient de deux ou de quatres semaines.

Le corps humain a le potentiel d’être entrainé et d’améliorer ses qualités athlétiques à n’importe quel âge. Il faut bien comprendre que même le meilleur entraineur ne fera jamais courir un 40 verges en 4.40 secondes à un athlète qui, à l’âge, de 20 ans court son 40 verges en 5.5 secondes. Par contre, sans atteindre des vitesses dignes de la NFL, il pourra aider à améliorer la vitesse de cet athlète, en ligne droite et dans différentes directions.

L’amélioration de la vitesse passe par plusieurs facteurs. L’athlète doit devenir plus fort, surtout au niveau des muscles du bas du corps. Il doit par la suite apprendre à son corps comment exploser avec les muscles acquis. On doit travailler aussi à bien équilibrer les masses musculaires chez un athlète afin de rendre celui-ci plus rapide. En effet, si l’athlète possède des muscles qui sont trop dominants par rapport à d’autres au niveau des jambes, cela pourra l’empêcher de devenir plus rapide.

La majorité des athlètes avec lesquels je travaille sait déjà assez bien comment courir, mais on peut aller chercher quelques précieux centièmes de secondes en améliorant la technique de course. Aussi, si un athlète a un surplus de poids, le changement de composition corporelle (augmenter le ratio de muscles par rapport au gras) aidera à sa vitesse. Pensez-y, si vous courez durant 60 minutes de temps avec une veste lestée de 10 livres, votre vitesse et votre capacité à maintenir votre vitesse sera diminuée. Lorsqu’un athlète a 10 livres de gras corporel de trop, l’effet sur sa vitesse est le même qu’avec la veste lestée.

Pour terminer, la vitesse est l’une des capacités athlétiques les plus difficiles à travailler au niveau de la conception des programmes et cela requiert un travail intense sur la piste de course et dans le gym. Méfiez-vous des camps ‘spécialisés’ de course qui promettent des améliorations incroyables en peu de temps. Cela demande de l’effort, du temps et beaucoup plus que de courir avec des gadgets durant deux ou trois semaines.

Je vous invite à continuer à m’écrire vos questions à antoine_hamelin@hotmail.com. Bon entrainement!

-->